Une baleine rarement vue s’échoue en Nouvelle-Écosse

2 années déjà  •  PAR  •  0 Commentaires

L’équipe du MARS (Marine animal response society) a dépêché ses troupes ce dimanche, en Nouvelle-Écosse, afin de récupérer la carcasse d’une rarissime baleine à bec de cuvier.  Récupérer la carcasse était primordial pour les chercheurs.  Trop rares sont les occasions d’étudier un spécimen en chair et en os de cette espèce.

Près de chez nous, la baleine à bec de cuvier fréquente les eaux côtières de l’Est de l’Amérique. Mais on la retrouve dans à peu près tous les océans du monde. Elle fréquente les zones où les eaux sont très profondes.  Cette espèce est la championne de la plongée profonde.  Elle atteint la zone des 3000 mètres de profondeur!  Et peut plonger près de deux heures!

Les muscles de la baleine à bec de cuvier contiennent énormément de myoglobine.  Ce qui permet à cette baleine d’emmagasiner beaucoup d’oxygène en prévision de ses longues immersions.

Ce projet a été créé à notre initiative et il est entièrement auto-financé. Aidez-nous en achetant notre livre Québec profond. Splendeurs du fleuve-mer.

C’est une baleine odontocète (à dents) qui consomme surtout des calmars.  Elle chasse de jour comme de nuit.

Droits: www.cetaces.org

 

Son statut est peu préoccupant.  Cette une espèce relativement abondante, quoique très discrète.

Cette baleine peut atteindre 6 mètres de longueur et peser de 5 à 7 tonnes.

Les premiers tests effectués sur la carcasse par les chercheurs du MARS et dirigés par le vétérinaire Pierre-Yves Daoust n’ont pas permis d’établir la cause de la mort de l’animal.  Des bouts de corde ont certes été retrouvés dans son estomac, mais il est impossible de prouver que cela soit la cause du décès.

Pour plus de détails: https://www.facebook.com/marineanimalresponsesociety

Pour voir une baleine à bec de cuvier en action:

Une rarissime baleine à bec de Cuvier trouvée morte en Nouvelle-Écosse

Abonnez-vous pour recevoir les derniers billets

Soumettre un commentaire