Et c’est reparti pour la Minganie! (1 de 3)

2 années déjà  •  PAR  •  0 Commentaires

Oui, bon, à cause des disponibilités de chacun, nous avons parcouru un drôle d’itinéraire, mais nous voilà enfin en Minganie pour 3 jours de plongée!

Après les heures de route, notre arrivée au camping Loiselle dans la jolie petite roulotte lumineuse au bord de la mer (avec un lit, mais, tellement confortable!) nous soulève de terre. C’est la plénitude, ça donne le gout de travailler! Il faut dire que nous avons pris un peu de retard dans le téléchargement de nos images et du son, et les heures qu’on doit y mettre, dans un décor pareil, ne nous paraissent pas une pénitence, loin de là!

Ce projet a été créé à notre initiative et il est entièrement auto-financé. Aidez-nous en achetant notre livre Québec profond. Splendeurs du fleuve-mer.

Le lendemain, c’est le fameux rendez-vous avec l’équipe de Christian Cools pour le documentaire présenté sur ARTE. Les 4 membres de l’équipe embarquent avec nous dans le zodiac, en plus de Martin Guay, un sympathique gaillard de Havre St-Pierre, qui sera le binôme de la grenouille pour la journée. Pas de place pour mon équipement à moi (donc pas d’images de surface ni de son), il faudra revenir le chercher en venant reconduire nos invités. 

Un courant bien vigoureux lors de la plongée à la Petite Île au Marteau a compliqué la captation d’images à la grenouille qui s’est ensuite fait interviewer sur sa démarche et ses expériences d’homme aquatique engagé. Puis, après avoir laissé l’équipe de M. Cools et avoir récupéré mes trucs, la grenouille s’est dit qu’il valait mieux changer la pile de sa caméra. La leçon: ouvrir le caisson sous-marin entre 2 plongées = buée dans la lentille et le caisson! 

Après avoir attendu plus de 2 heures au quai à faire tremper la caméra et le caisson dans une eau glaciale, nous sommes retournés en mer, près de l’Île aux Goélands. Magnifique lumière de soleil couchant, mais nous sommes à l’ancre et je n’arrive pas à trouver de stabilité: mes images donnent le mal de mer.  Et la grenouille revient un peu bredouille, la caméra sous-marine est toujours embuée. Toute une journée de travail pour pratiquement aucun résultat! Il fait beau et on découvre un pays magnifique, on ne va pas se plaindre, mais on n’est pas ici pour faire une croisière!

Épuisés, pendant les 45 minutes de route vers Longue-Pointe, nous lâchons un coup de fil à Chantal du Macareux Dodu et c’est Georgine qui répond: ce soir, la pizza au canard confit dégustée dans notre douillette roulotte sera notre réconfort!

Abonnez-vous pour recevoir les derniers billets

Soumettre un commentaire