L’étrange Saguenay

6 années ago  •  By  •  6 Comments

Le jour où j’ai commencé à plonger dans les eaux du Saint-Laurent, j’ai débuté mes rencontres avec des animaux qui m’étaient jusque-là inconnus. Ces animaux particuliers aux couleurs éclatantes qui se trouvaient par milliers sur mon chemin de plongeur; qui me subjuguèrent de formidable façon!

Je me souviens que cela m’avait étonné; de mon ignorance à leur sujet je veux dire.  Et ce, parce que jusque-là je croyais bien connaître les animaux d’ici ou de là-bas étant donné que j’avais écouté des documentaires animaliers depuis mon plus jeune âge et feuilleté bien des bouquins à leur sujet.  J’avais tort. Tellement tort!

Malgré toutes ces heures passées devant le petit écran à suivre les aventures d’un documentariste ou d’un autre, je ne connaissais pratiquement rien de la faune qui habitait les profondeurs du Saint-Laurent. Tout simplement parce qu’on ne nous montre jamais ces animaux-là à la télévision d’ici.  On préfère nous y entretenir abondamment du déroulement des saisons dans les belles plaines poussiéreuses du Serengeti. Par exemple.

Tout de suite après avoir constaté l’étendue de mon ignorance concernant le Saint-Laurent, je me suis mis à l’étude. Je voulais connaître les animaux qui habitent les eaux salées de mon pays.  Tous ces animaux ! Du plus petit au plus gigantesque. Et c’est pour ce faire que j’ai lu des guides.  Et des livres. Et d’autres guides.  Pour devenir aujourd’hui un plongeur en mesure d’identifier efficacement les espèces qui croisent mes routes sous-marines.

On le sait, le Québec est riche de ses eaux. La rencontre de la grande rivière Saguenay et de ce fleuve grand comme la mer qu’est le Saint-Laurent donne naissance à des écosystèmes précieux, étonnants.  J’avais entendu la rumeur à leur sujet.  Mais je voulais le constater de mes propres yeux.  La semaine dernière, donc, j’ai été tremper mes palmes dans les eaux ténébreuses du fjord du Saguenay.

La plongée dans le fjord du Saguenay est particulière.  L’eau y est froide. Très froide. Et la collision entre les énormes quantités d’eau douce provenant du Saguenay et d’eau salée du Saint-Laurent y donne naissance à une halocline importante.

L’eau douce et l’eau salée ne se mélangent pas. L’eau douce du Saguenay, moins dense, flotte donc sur l’eau salée du Saint-Laurent. Et parce qu’elle est très chargée en sédiments cette eau douce du Saguenay, elle bloque de ce fait la lumière du jour. L’eau salée du Saint-Laurent qui se trouve sous la barre des 15 mètres demeure par conséquent plongée dans le noir pour l’éternité.  Celui qui plonge dans ces eaux fait face à des conditions d’exploration extrêmes!  C’est le moins que l’on puisse dire.

Afin de découvrir ces profondeurs mythiques, j’ai d’abord été guidé pour une plongée à partir de la rive, près de Ste-Rose-du-Nord.  J’ai ensuite pris place dans un zodiac à la marina de La Baie pour me diriger vers d’autres sites de plongée qui se trouvent plus loin sur le Saguenay.

Comment résumer mes découvertes?  Étranges!  Il n’y a pas d’autres mots.  Plonger dans le fjord du Saguenay, c’est une expérience unique. La noirceur des lieux attire toute une faune qu’on ne voit nulle part ailleurs dans le réseau Saint-Laurent puisqu’elle vit normalement à des profondeurs qu’on ne peut atteindre en plongée sous-marine.

limace

Parmi les espèces que j’espérais rencontrer en plongeant dans le fjord du Saguenay, il y avait la sépiole. Il s’agit d’une minuscule seiche se déplaçant grâce à de petites nageoires qui ressemblent à des ailes de papillon. Et ce fut mission accomplie puisque j’ai vu une bonne dizaine de sépioles lors de mes plongées dans le Saguenay. Je voulais également observer les gorgonocéphales, ces ophiurides immenses qui rappellent la tête de Méduse, personnage de la mythologie grecque.  Mission aussi accomplie puisque j’ai vu plusieurs gorgonocéphales. J’ai aussi vu plusieurs cérianthes et des hérissons des éponges.  Bref, bien des découvertes!

Seul hic: il y a tellement d’animaux étranges dans le Saguenay que je devrai me remettre à l’étude.  Plusieurs individus que j’ai rencontrés, je n’ai pu les identifier. Ce qui signifie beaucoup de lecture pour les mois froids qui s’en viennent!

[tw-divider][/tw-divider] Ce projet a été créé à notre initiative et il est entièrement auto-financé. Aidez-nous en achetant notre livre Québec profond. Splendeurs du fleuve-mer.

Comments 6

  1. bravo et bonne chance le quebec as ss richesse meme la merci a toi
  2. C'est fascinant de te lire Patrick, Merci.
  3. Anonyme
    ca m attire beaucoup et on le dit tres profond
  4. 5 nouveaux mots à mon vocabulaire ! Et de nouvelles connaissances comme celle de comprendre que le deux eaux ne pouvant pas se mélanger présentent deux mondes différents réunis en 1! Quelle merveille que ce fleuve! Merci pour le partage ô combien pédagogique et indispensable!
  5. Malgré la noirceur as-tu pu les photographier?
    • Sans problème! Faut dire que j'ai de bonnes lampes vidéo :)