On modifie le bateau

2 années déjà  •  PAR  •  2 Commentaires

L’été prochain sera un gros été de tournage pour notre équipe.  Le projet de documentaire va bon train.  Et nous avons maintenant des alliés:  un télé-diffuseur et une boîte de production.

Afin que tout se déroule de la plus efficace façon qui soit, nous avons décidé de modifier le bateau.  Il s’agit d’un zodiac de 6 mètres.  On voulait qu’il soit mieux conçu pour accueillir les caméras.  Nous avons débuté les travaux cette semaine.  Et heureusement, on a des amis qui sont hyper compétents et qui savent ce qui doit être fait afin que tout soit dans les normes.

Première modification importante:  on ajoute un toit.  Lorsqu’il pleut, il sera ainsi possible de mieux protéger le caméraman et la caméra.  De plus, on réfléchit à une façon d’accrocher des toiles au toit, de façon à mieux nous dissimuler lorsqu’on approche des animaux comme les oiseaux marins par exemple.  Après tout, plus on est proches, et mieux sont les images!

Aux pieds du toit, on accrochera également un support à bouteilles de plongée qui prendra place devant la console.  Il nous faut mieux exploiter l’espace disponible dans le bateau.  Jusqu’à maintenant, le bateau était plutôt dédié à la plongée.  Que tout l’espace soit réservé à cette activité était normal.  Mais de plus en plus, le zodiac devient un studio flottant. Il faut donc que l’équipement de plongée soit mieux regroupé, de façon à faire plus de place à l’équipement de tournage.  Tout un défi quand il s’agit d’un tel espace restreint!

Afin de découvrir des sites sous-marins toujours plus dignes d’intérêt, on ajoutera un sonar beaucoup plus performant que celui qu’on a utilisé jusqu’ici.  Ce nouveau sonar nous permettra de voir les fonds marins comme s’il s’agissait de photos!  Pour ce faire, on doit transformer la console de pilotage.  On la rendra du coup beaucoup plus ergonomique.  Et on la soulèvera aussi un peu, question que le pare-brise me protège enfin vraiment les yeux des gouttes d’eau qui me frappent de plein fouet lorsqu’il pleut et que nous nous déplaçons sur le Saint-Laurent.

Pour ce faire, on utilise la veille console afin de la transformer en moule.  On coulera une nouvelle console à partir de la vieille, que nous aurons bien sûr modifiée au préalable.

Parce que la plongée de nuit est des plus rentables lorsque nous sommes engagés dans une démarche consistant à filmer les comportements des animaux, on ajoutera toute une série d’éclairages tous plus puissants les uns que les autres.  Ce n’est pas parce que c’est la nuit dans le fond des eaux qu’on doit ne rien voir dans le bateau!

Finalement, on améliorera le zodiac d’un point de vue sécurité.  On ajoutera une seconde pompe de pont, question de toujours pouvoir vider très efficacement le bateau lorsque les éléments se déchaînent.  La seule faiblesse de mon zodiac est l’arrière, près du moteur.  Lorsque les vagues sont fortes et qu’elles viennent de l’arrière, l’eau entre dans le bateau.  Et avec une seule pompe, il devient à peu près impossible de le vider complètement.  Conséquence:  le bateau devient très lourd et très difficile à manoeuvrer.

On ajoutera également une seconde batterie.  Quand on part en mer, la chose qu’on souhaite plus que tout, c’est de revenir chez soi le soir venu.  Une batterie qui nous lâche impose la rame.  Et évidemment, un zodiac comme celui-ci ne peut être propulsé à la rame.  Surtout pas sur le Saint-Laurent!

Idéalement, il faudrait aussi avoir un second moteur.  Et un radar également.  Mais tout cela coûte très cher.  On verra s’il sera possible d’aller de l’avant avec ces derniers éléments dès cette année ou s’il faudra attendre l’année prochaine pour compléter ces améliorations.

***

Bien sûr, on vous tiendra au courant, via le blogue, de l’évolution des travaux à venir!

 

Commentaires 2

  1. Anonyme
    Du beau travail jusqu'à maintenant, continue Patrick.
    • Patrick Bourgeois
      Merci! Et on a bien hâte de vous montrer la suite!

Soumettre un commentaire