Un début difficile

3 années déjà  •  PAR  •  2 Commentaires

Le Saint-Laurent, c’est un cours d’eau magnifique. Mais c’est aussi un fleuve qui ne fait pas de cadeaux à quiconque.  D’innombrables naufrages sont à compter dans nos eaux. L’Histoire nous le dit bien.  Elle raconte les péripéties de tous ces marins qui croyaient bien connaître le Saint-Laurent et qui pourtant gisent aujourd’hui au fond de ses eaux gourmandes.

Pour celui qui désire explorer le Saint-Laurent sous ses flots, il n’y a pas plus de cadeaux qui l’attend.  Il doit se battre pour mériter de voir les splendeurs que cache le fleuve-mer dans ses entrailles.

Ces jours-ci, le Saint-Laurent est encore plus pugnace qu’à son habitude.  Nous plongeons dans des eaux agitées.  Dont la température se situe en bas de zéro degré celsius.  Les piles des lampes s’épuisent trop rapidement à cause de la grande froidure. Le courant rend le focus de la caméra tellement capricieux!  Et que dire de nos mains!?  Rien de plus qu’elles sont gelées sur les bras de nos caméras, ce qui nous fait terriblement souffrir!  Ça ne va guère mieux avec nos corps dans nos combinaisons étanches, eux qui flirtent avec l’hypothermie après 30 minutes passés sous les flots.    Et pourtant, nous sommes là à braver ce Saint-Laurent que nous aimons tant.  À chaque jour.  Pour récolter des images de ci, de là, au coeur de ces magnifiques récifs congelés.

N’en demeure pas moins que j’ai terriblement mal aux mains…

Crabe araignée bc2

psolus bc2

Abonnez-vous pour recevoir les derniers billets

Commentaires 2

  1. Merci! Ces photos précieuses n'en ont que plus de valeur!
    • gbilodeau
      Merci Karine! Les encouragements sont bienvenus! :)

Soumettre un commentaire