Une visite rare enregistrée dans le Saint-Laurent

3 années déjà  •  PAR  •  0 Commentaires

Il y a quelques jours, un croisiériste de la région de Tadoussac, sur la Côte-Nord, a indiqué avoir repéré une baleine noire lors d’une de ses sorties en mer.

Il n’en fallait pas plus pour que les chercheurs du Groupe de recherche sur les mammifères marins (GREMM) se rendent sur place.  Et ce qui a avait été annoncé par le croisiériste s’est bel et bien révélé être une baleine noire.  Rencontre étonnante puisque cette espèce remonte très rarement aussi loin dans l’estuaire du Saint-Laurent.

La baleine noire (ou baleine franche de l’Atlantique nord) est une espèce très menacée.  On ne compterait plus que 300 individus.

Historiquement, ce fut une baleine prisée par les chasseurs, car une fois morte, elle flottait.  C’était de ce fait beaucoup moins de travail pour les baleiniers de récupérer la carcasse.

Aujourd’hui, la baleine noire est principalement menacée par les collisions avec les navires.  Il s’agit d’une baleine à la nage lente dont l’aire de répartition s’étend du golfe Saint-Laurent à la Floride.  Aussi bien dire qu’elle vit sur une autoroute à navires.

Une mesure très simple parviendrait de réduire drastiquement les collisions entre ce mammifère marin et les navires:  réduire la vitesse de croisière de ceux-ci en bas des 10 noeuds.

Pour plus de détails sur la baleine noire repérée dans le Saint-Laurent, c’est par ici.

Abonnez-vous pour recevoir les derniers billets

Soumettre un commentaire